Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

••• É𝐜𝐨𝐭 𝐝𝐮 𝐒𝐢𝐥𝐞𝐧𝐜𝐞 •••

••• É𝐜𝐨𝐭 𝐝𝐮 𝐒𝐢𝐥𝐞𝐧𝐜𝐞 •••

😷 Littéra'tueur en série non homologué 😜 {S. à O. V. C. Poétitions & Poémisteries}


Top articles

  • *

    15 septembre 2012 ( #Whoever I am not )

    Il (me) faudra écrire ... Écrire avant que ... Écrire pendant que ... Écrire après que ... Et surtout, écrire pour que ... ....... mais jamais assez de maux pour tous les inclure dans une phrase plus longue que le silence qui les aura habillés de bloir,...

  • Autopsie du chaos (1)

    13 novembre 2012 ( #{Des rasoirs dérisoires} )

    Le vrai égoïsme se mesure à l’aune de ce que l’on préserve. Les choses comme les personnes. Il n’est d’égoïsme que dans l’abandon de soi. Vu d’en face, il laisse l’entourage déçu ; la désillusion est totale, sans rémission. Vue de l’intérieur, c’est une...

  • Le détestament

    16 décembre 2012 ( #Whoever I am not )

    Je sais depuis longtemps que je n'écrirai jamais rien de beau, d'utile et de vrai. Voici l'aurore où je connais ma folie, et je sais mes lourdeurs, mes carences et mes limites. Mais c'est aussi cette aurore où la fleur bleue emplie de bons sentiments...

  • * Juste un passage *

    03 juillet 2009 ( #Whoever I am not )

    Tiens, te revoilà... Bonjour ! Nous sommes si contentes de te revoir, le sais-tu ? Et tu as bien fait de revenir, justement nous avions à te parler, nous autres "les choses" ! Viens, installe-toi, nous t'attendions presque, et contre toute attente tu...

  • Enfin je vois les anges...

    06 novembre 2010 ( #Souven@nces () )

    (R. Kelly - If I Could Turn Back to the Ends of Time) Vous vous souvenez de l'histoire de cette petite fille, Marina, à qui j'avais dédié une lettre posthume un peu par dépit et beaucoup par impuissance, et dont les parents ont finalement été condamnés...

  • Tout baigne entre les gouttes...

    01 novembre 2010 ( #*Fou d'aises & foutaises* )

    (Trust - Antisocial) Je crois qu’on s’est tout dit : mariés depuis un jour, chômeurs depuis six mois, et cons depuis toujours. On ne s’appartient plus, la vie nous appartient, on a rempli le trou qui nous servait de monde et de champ de bataille. On va...

  • Rêves partis (Son Ombre dort)

    23 août 2010 ( #Souven@nces () )

    (Kyo - Fermons les yeux) La nuit dernière tu es tombée dans mes rêves. L'année d'avant je t'en avais pourtant délogée. Et l'an prochain heureusement, je te permettrai d'y reposer enfin en paix. Avant de te laisser retourner te souffrir, comme tu es vouée...

  • Internity

    16 septembre 2009 ( #Souven@nces () )

    Mais qu'ont les gens à mourir ces temps-ci ? De quel droit n'existent-ils plus ? Chaque matin je me lève avec le secret espoir d'apprendre la mort de dieu ou d'une autre icône de mes frères humains qui ont tant besoin de lubies toujours plus grosses,...

  • Arrêt sur image.

    21 janvier 2010 ( #Avenant aux con*trats... vaillants )

    A toi, qui vaux le détour, vautour. A toi, banquier, escroc, arnaqueur, pigeon, racaille. A toi, médecin, pharmacien, bidouilleur de formules, scientifique de chasse d'eau. A toi, blouse blanche, bleue, rouge, femelle ou mâle, ou indéterminée, ou à définir,...

  • Chameau d'excuse

    17 février 2010 ( #Souven@nces () )

    (souvenir du temps d'Avant) Sept heures cinq, pas rasé, mal habillé, douché à la va-vite, il va être en retard. C'est si rare... Panne de réveil. Mais il a pris soin de prévenir son lieu de travail, dès son lever, quand il a vu l'heure enfuie. Consciencieux,...

  • à *Notre Insue* ... de secours

    17 février 2010 ( #*Fou d'aises & foutaises* )

    Chaque blessure que tu tais, Et chaque (é)preuve qui l'étaie; Chaque souffrance que tu nies, C'est mon amour que tu renies. Chaque silence que tu couves, Comme brebis parmi les louves; Chaque secret que tu te gardes, C'est mon passé qui te regarde. Tous...

  • "Memorandum", l'Oasis dans le Geyser

    04 avril 2010 ( #{Des rasoirs dérisoires} )

    Les mots sont venus comme d'un geyser : brûlants, salutaires, imprévisibles et par saccades. Et pourtant, incandescents bien moins que le regard d'un enfant sur le rebord de naître. Des mots d'avenances protéïformes, des pluies de lettres aussi diverses...

  • Slave to Freedom

    26 juin 2010 ( #Whoever I am not )

    Ils ont ouvert une fenêtre ce matin. Une seule, et cela pouvait suffire. Pour que je demande pardon aux oiseaux, au ciel et à tout ce qui vole. Puisque tout ce qui ne vole pas, je l'ai déjà volé lorsque j'étais derrière leur ombre. Je ne pleure plus,...

  • Le détestament (2)

    19 avril 2013 ( #Whoever I am not )

    (...) Ce soir, je vais partir. Une dernière larme pour éclairer ma poussière, et puis je tombe. Comme il fait beau sur les ombres que je quitte. Comme il fait beau sur les silences où je vais. Plus de folie, plus de génie, plus d’amour : que de la sublime...

  • L'Empreinte de Personne -

    01 juillet 2009 ( #Whoever I am not )

    Comme un parfum rémanent qui laisse planer longtemps ses effluves, il faut maintenant à nouveau s'habituer à l'oubli. A nouveau accueillir malgré soi les ténèbres. Se réapproprier l'espace infini du vacant. Du manquant. Offrir au silence son tribut quotidien....

  • En os troubles...

    01 juillet 2009 ( #{Des rasoirs dérisoires} )

    Il pleut dehors. On a rentré à la hâte le linge encore humide, qui séchait à l'air libre. Il pleut dehors. On a mis à l'abri les animaux domestiques : voitures, bicyclettes, tondeuses, etc. Oui, il pleut dehors. On a même pensé ensuite à déplacer les...

  • ~~{ Comptoir de l'Inespéré(e) }~~

    10 décembre 2012

    On a ouvert un salon de thé, saisonnier mais permanent. Ouvert 24h/24, jusqu'à la fin du monde. Et même après, surtout après. Et bien sûr, pendant. Ce qui est le plus important. Infiniment plus important que toutes les promesses ou menaces - selon votre...

  • Knights of Nights (Jeu de pistes) / (2)

    14 décembre 2012

    Le feu sur la colline. Un dieu, une prière ; trois fous sous la banquise. Et quatre cavaliers. Du rêve plein écran, du sang sur l'arc-en-ciel, un songe attend sa belle. Mère à portée de bru, viendrait le temps d'en face. Sur le trottoir du monde, une...

  • The Man on the Mirror

    17 novembre 2012

    Je ne le... Oulah, non ! Commencer par la fin : Surtout pas de « je ». On. On ne le connaît pas. Ni cet homme, ni cette âme. Ne rien savoir de lui, Sa fin dès le début, sans faim à l'origine. On ne le connaît pas, et le temps de dire "ouf", Tout est déjà...

  • Le Velouté de Dieu.

    11 janvier 2011

    La nuit vient de tomber, elle s'est fait très mal. J'ai même eu mal pour elle, quand je l'ai vue tenter de s'agripper aux derniers soubresauts de soleil, qui ne voulait assurément pas partir si tôt dans l'Univers. Elle s'est accrochée désespérément aux...

  • ...

    01 juillet 2011

    Plus envie de me battre contre tant de choses. Contre les vautours, le "système", les médecins, l'administration, ......... Et surtout contre mon incapacité, incompétence, naïveté, innintelligence, empathie, pseudo-humanisme, ........ Je renie jusqu'à...

  • "Ce site n'existe pas, veuillez vérifier l'URL"

    06 août 2011

    Le nom de domaine de ce site inutile n'a pu être renouvelé, faute de .. Faute de quoi d'ailleurs ? Ah oui : d'innombrables fautes innocentes de ma part. En conséquence, il se peut qu'il disparaisse après le 12 août, à moins que son hébergeur le maintienne...

  • "Ab amicis honesta petamus"

    10 janvier 2012

    Ce clip vidéo ne passait pour ainsi dire jamais à la télévision. Ce soir, par hasard autant que par provocation (c'est du moins ce dont je me persuade, puisque "c'est tellement plus facile"...), le voilà qui vient me tarauder, comme pour mieux me rappeler...

  • Torche 'Land Über Alles

    23 janvier 2012

    Janvier te retrouve là où décembre t'avait laissé : aux calendes grecques. L'année te commence comme elle t'avait fini : de vin et de poussières. Pour le "de chair et de sang", elle repassera. Te repassera dessus : il n'y a plus guère que ce droit inaliénable...

  • Sature

    03 avril 2012

    Le génie commence là où le talent s'arrête. Le talent s'arrête là où sévit la paresse. Si seule une inconnue existe dans cette équation impossible, alors il est inutile de terminer cette phrase. (Nota : j'ai lu quelque part que pour rendre un blog un...

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 > >>

Nous sommes sociaux !