Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

••• É𝐜𝐨𝐭 𝐝𝐮 𝐒𝐢𝐥𝐞𝐧𝐜𝐞 •••

••• É𝐜𝐨𝐭 𝐝𝐮 𝐒𝐢𝐥𝐞𝐧𝐜𝐞 •••

😷 Littéra'tueur en série non homologué 😜


Monamy l'arrose...

Publié par {Jonathan Paerson} sur 8 Avril 2010, 20:30pm

Catégories : #Un tout petit mot ment..



Avant que tu écloses, au bout de ton absence,

Je rends ta raison close, pour prix de ton essence :

Abusif crépuscule au seuil de ta nature,

Evasif opuscule où je lis tes ratures.

 

Et pendant que tu naîs sans jamais m'apparaître,

Je te rends la monnaie qui m'a fait comparaître

A la cour de tes comptes, tribunal fataliste

Où demeurer archonte échoit aux moralistes.

 

Je n'ai rien à éclore au jardin de l'attente,

Rien d'autre qu'un folklore où tu es épatante

En robe émasculée sur des chevaux noués :

Ma gorge basculée à vouloir te renouer.

 

Le prix de ta nature, compris dans mon silence

Epris de ta capture, fixe ta rutilance :

Ardente que dans l'ombre offerte par la rose

Au soleil sans encombre en guise de nécrose.

   

 

Cesse de rougeoyer le temps que je devienne

Un jardin vouvoyé par que ton règne vienne :

Ne plus briller ici, n'en plus prier railleur;

Offrir l 'impéritie à un enfer ailleurs.

Si rien n'est salutaire alors que je subsiste,

Il ne faut plus que terre un ciel où tu existes.

Juste que tu existes.

Tu me rends raison close, et je ferme les cieux

Où tu naîs âme enclose en un éden captieux.

Là où je me désiste.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nous sommes sociaux !