Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

••• É𝐜𝐨𝐭 𝐝𝐮 𝐒𝐢𝐥𝐞𝐧𝐜𝐞 •••

••• É𝐜𝐨𝐭 𝐝𝐮 𝐒𝐢𝐥𝐞𝐧𝐜𝐞 •••

😷 Littéra'tueur en série non homologué 😜


Les nuits sans Kim Wilde (!!)

Publié par ¤Fil@ment¤ sur 30 Mars 2010, 02:00am

Catégories : #*Petits bonheurs simples*

          Comme je revisite actuellement le répertoire de mes toutes jeunes z'années, il était évident que je retomberais tôt ou tard sur celui de Kim Wilde... Ah la la, Kim... Elle (comme quelques autres) ont bercé mes émois de.. euh.. de musiques, bien évidemment. Et ceux de beaucoup d'autres, à n'en pas douter, à commencer par M. Laurent Voulzy himself qui lui a même dédié une chanson, à laquelle elle a d'ailleurs participé, montrant là son sens de l'auto-dérision
          Ci-après, donc, deux ou trois vidéos qui, je pense -bien partialement, j'en conviens !-, résument assez le parcours de la demoiselle... qui ne doit plus être très fraîche aujourd'hui (oh,  le goujat !). Tout ça sonne bien sûr très 'Années 80', mais je ne vais pas renier mes vertes années non plus : quand j'entends ce qui se fait aujourd'hui, je me dis que, finalement, nous étions de sacrés veinards ! (et non, je ne suis absolument pas objectif, mais n'est-ce pas que l'on s'en fiche ?!?)
En tous cas, take care, dear Kim.

 

 
         Cambodia, ce titre fait partie de mes tout premiers souvenirs d'éveil musical... et m'a accompagné souvent, tout le long des années. Ce n'est que très récemment que j'ai compris le sens de la chanson, qui était fort éloigné de celui que j'avais toujours fait mien. Merci Internet !

 

 
         You Came. Hmmm, si tu savais combien de fois j'ai rêvé que I wish I came...^_^ D'accord, la musique fait très 'variétés' des *Eighties*, avec ces claviers que n'auraient pas reniés les fameux Stock/Aitken/Watermann, véritables usines à 'tubes' de cette période, mais que voulez-vous : mes oreilles ont beau s'ouvrir naturellement à tout ce qui se fait, elles n'en restent pas moins très orientées vers les origines de leurs premiers contacts avec les extra-terrestres.. euh, les musiques d'antan, j'veux dire. Sorry, zemagourré de console...

 


          Never Trust a Stranger. Et dire que je t'ai écoutée : je n'ai plus jamais fait confiance aux étrangers... ni à personne d'ailleurs !! Ah la la... Je te revois, invitée sur le plateau d'une émission cultissime (?) d'un Jean-Pierre Foucaud tjrs aussi facétieux et aux cheveux tjrs aussi climatisés (comprenne qui voudra...); tu étais venue interpréter en play-back ce titre qui me faisait me demander combien de poumons tu avais pour pouvoir aller chercher aussi loin les notes. Ce n'est qu'à l'invasion, pardon : à l'avènement des chanteuses dites 'à voix', que je t'ai rendu ton humanité, les déesses avaient fait leur temps dans ma tête et .. hem.. dans mon corps.. (*sifflotte*).
D'ailleurs, je lance un Kimthon pour que Céliiiiiine Dion fasse sa propre interprétation de ce titre, juste pour je voie et surtout entende les notes
se pendre avec les cordes vocales ! (T'inquiète pas Céline, je t'aime bien toi aussi, pour d'autres raisons, sauf peut-être quand tu massacres ma radio sur la B.O. Titanic : là, je peux pas, suis obligé de tuer un mammouth. Non, je ne parle pas de ton R'né...).

 


          Voilà donc Les nuits sans Kim Wilde. Appréciez la prestation de Miss Kim donnant la réplique en choeur à ce tombeur malgré lui de Laurent Voulzy ! Bon, il faut reconnaître que ce dernier est bien meilleur compositeur, auteur et interprète... qu'acteur ! Sauf peut-être à la fin, quand Kim en personne vient lui chuchoter [dans un français à faire péter les boutons de braguette... euh, à faire pâlir de jalousie une Anglaise que j'ai connue dans une autre vie] qu'il est "l'heure d'aller dormir" : bonne idée, ça, Kim. Do you want me to come ? Damned ! I forgot my so pretty R5 coupé Sport in front of zi hospice.. so I won't come and see you this night, as I am totally désaxed, can you comprends me ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

JP.M 01/04/2010 19:30



Merci d'avoir répondu, je dois dire que j'ai peut être un peu exagéré, je suis dingue de Kim depuis 81, (je vais avoir 47 ans) sur le coup, j'ai pas apprécié .La dernière phrase que tu as écris
me va très bien


ps : sorry il y a encore des bugs sur over


Bonne soirée JPaul..



¤Fil@ment¤ 01/04/2010 23:15



Merci, de même; t'inquiète : je ne sais que trop bien à quel point on n'est pas objectif du tout quand on aime qqch ou qq'un et qu'on se sent directement visé quand un quidam a l'outrecuidance de
parler de cette chose ou de ce qq'un.


Bonne continuation !



JP.M 01/04/2010 16:54



Evidemment je plaisantais quand je parlais de bel article, je crois bien que c'est la première fois que je vous sur le net de telles critiques concernant Kim Wilde cela dit, chacun est libre de
penser se qu'il veut. Derniere chose, Kim aura 50 ans en novembre et pour ce qui est de rester frais, j'espère que tu le seras autant qu'elle à son âge


Je maintien ce que j'ai dis sur ton blog, j'aime la conception , le design et les couleurs, bonne continuation JP.



¤Fil@ment¤ 01/04/2010 18:26



Bonjour,


Tu sais ce qu'on dit : "qui aime bien, châtie bien". Donc, inutile de prendre au pied de la lettre mes 'critiques' (qui n'en sont d'ailleurs pas) envers la demoiselle. Il se trouve simplement que
j'étais en mode 'Revival' ce soir-là, tout est affaire de contexte. Et seuls ceux qui me connaissent vraiment savent que je prends tout en décalé, loin de moi l'ambition de me prendre au sérieux;
et, en tous les cas, je ne prétendrai jamais être un critique (littéraire, musical ou autre) : c'est tellement facile de donner son avis, qui n'engage que soi et ne révèle bien souvent que sa
propre incompétence, voire sa frustration de ne pouvoir faire aussi bien que l'oeuvre qu'on prétend 'critiquer' !  Je n'ambitionne nullement d'être un Eric (Zemmour, Nolleau, Cantona et
autres Orsenna !), l'art de la critique me semble aussi vain que l'art lui-même, et c'est pour cela sans doute que cela fait tant jaser. Et sans doute pour cela que j'y contribue par mes propres
fadaises. Et, finalement, moi qui aime tant taper sur les néo-critiques du siècles que sont les Steevy Boulay et consorts, je me rapprocherais pourtant bien plus de ce type d'âne-là que des
cavaliers des polémiques futiles.


Quant à la fraîcheur douteuse de Miss Wilde qui semble t'avoir vexé, là encore remets-la en perspective. Je m'excuse si tu as mal pris mes réflexions certes discourtoises, mais ça n'empêche pas
que le temps fera son oeuvre, sur elle comme sur moi. Du reste, les dinosaures de mon acabit ne sont pas acceptés dans les salons de lifting : à 50 ans, je ne pourrai donc forcément jamais
concurrencer l'anatomie envieuse de Dame Kim. Même que j'ai 36 fois son âge, et que je m'en porte bien, pour un fossile...


Pr finir, en général, seule l'oeuvre des artistes m'intéresse : leur vie privée, les à-côtés, les pages people et autres cabotinages de buzzs de mes féfesses du type "Madonna s'est pacsée avec un
vampire du nom de Nicolas S.", je m'en fous royalement... !!!


Bref, retiens simplement que j'adore Kim Wilde, bordel !



JP.M 01/04/2010 16:45



Salut ici JP de Nice, super de voir un bel article sur Kim dont je suis fan depuis ses débuts en 81.Oullaaa c'est loin mais elle est toujours là et sort un onzième album studio cet été.


Si tu veux en savoir plus sur l'actualité de cette "Love Blonde", j'ai moi aussi un blog sur overblog alors à bientôt et bravo pour ton blog JPaul



Nous sommes sociaux !