Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

••• É𝐜𝐨𝐭 𝐝𝐮 𝐒𝐢𝐥𝐞𝐧𝐜𝐞 •••

••• É𝐜𝐨𝐭 𝐝𝐮 𝐒𝐢𝐥𝐞𝐧𝐜𝐞 •••

😷 Littéra'tueur en série non homologué 😜


Le Velouté de Dieu.

Publié par ¤Fil@ment¤ sur 11 Janvier 2011, 17:14pm

 

 

          La nuit vient de tomber, elle s'est fait très mal. J'ai même eu mal pour elle, quand je l'ai vue tenter de s'agripper aux derniers soubresauts de soleil, qui ne voulait assurément pas partir si tôt dans l'Univers. Elle s'est accrochée désespérément aux ombres de vie qui grouillaient sur la mappemonde au clair-de-lune, précoce sur l'horizon damné des divins mortels. Mais, à la voir se mortifier ainsi, se tortillant de douleur autant que de honte d'être tombée si bas sur la Terre, je n'ai pu m'empêcher de me demander quelles ombres, en définitive, suivaient le mieux les formes de vies qu'elles étaient supposées projeter, sur le mur de solitude que taguaient les derniers rayons aurifères en même temps que les premiers jets sélènes; quelles ombres rendaient mieux justice à l'original qu'à sa prétendue pâle copie. Quelles lueurs perçaient de la meilleure façon les secrets enfouis dans les bâtisses des êtres élevés à la source de la Raison. Cette raison opaque qui fait les esprits lumineux à mesure qu'ils grandissent au coin des cheminées glaciales de l'intelligence surannée. Ou sur-innée, parce qu'acquise à l'aune des déhanchements spatio-temporels de leur gène originel, et de ses mutations au gré des saisons de transhumance historique, culturelle, territoriale, et autres contingences qui expliquent l'évolution d'une espèce sans forcément pouvoir la justifier. Si un jour vient l'heure de rendre des comptes. Et, surtout, à qui les rendre. Ce jour-là, la nuit ne tombera plus de haut.

          Une soupe à la grimace, mon menu du jour. Ou de la nuit qui grince. Un velouté de je ne sais quel légume auquel je finirai sans doute par ressembler si je persiste à chercher Dieu au micro-ondes. A n'importe quelle heure, il fonctionne chez moi. Le micro-ondes, pas Dieu. Dieu est en RTT prolongée, il est injoignable, même pas sur répondeur. Du reste je déteste les répondeurs, qui manquent cruellement de répondant. La nuit comme le jour existent, eux, et quand ils se lèvent ou qu'ils tombent, ils s'en réjouissent ou se font mal, mais ils existent. Ils sont plus vivants que mon micro-ondes, où je loge désespérément un Dieu qui préfère ce velouté odieux à la volonté de Dieu. Quelle est-celle donc, si ce n'est de laisser pourrir la soupe primordiale de cet étrange univers ? En définitive, le seul et vrai légume, ici, c'est celui qui n'existe pas. Car, comme tombe la nuit, tombe Dieu, et il tombe de si haut qu'il rate, invariablement, sa chute lorsqu'il vient sur Terre pour y chercher sa tombe. A chaque fois les bras m'en tombent, et le micro-ondes tombe des nues : la nuit m'enveloppe, je la chéris, et de dépit ou par obligation, nous tombons amoureux de nos ombres réciproques, projetées sur les parois balafrées de nos consciences dubitatives. Au diable ce velouté de dieu...

 

 

(...)

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C


Delicieusement absurde ce veloute, triste et beau a la fois. Dieu a tort de faire la fine bouche



Répondre
¤


Merci.. Eh oui, que veux-tu : dans mon monde de silence, le moindre bruit sourd est atteint d'Absurdité.


Quant à dieu... Lui, pour le coup, est réellement atteint de surdité. Si bien entendu il ns fait l'amabilité d'exister deux minutes !


Merci d'avoir posé tes yeux ici.. Au plaisir ! *_* 



Nous sommes sociaux !