Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

••• É𝐜𝐨𝐭 𝐝𝐮 𝐒𝐢𝐥𝐞𝐧𝐜𝐞 •••

••• É𝐜𝐨𝐭 𝐝𝐮 𝐒𝐢𝐥𝐞𝐧𝐜𝐞 •••

😷 Littéra'tueur en série non homologué 😜


L'Agonie de la Joie.

Publié par ¤38° à l'ombre...¤ sur 23 Novembre 2010, 10:00am

Catégories : #*Fou d'aises & foutaises*

          Areuh ! J'viens seulement de naître, et j’ai déjà 38° de fièvre. Mais ça m’effraie pas : si je me concentre, j'suis sûr que je peux atteindre 40, sans problème. Tout ce que j’ai à faire, c’est d'me laisser aller, d'me laisser porter par le vent du temps de ce monde où m’a amené ma mère. (Quelle étrange idée que voilà !  C’est pas la meilleure qu’elle ait eue, hein ! Elle me fait mal démarrer dans la vie, là ! Il faudra que j'pense à le lui dire si j’arrive à sortir d'cette fièvre du samedi soir sur la terre… mais ça me dit rien de choir ici, j’ai un mauvais pressentiment, j'sais pas pourquoi… Bref !).

Quelque chose me dit que 40, c’est facile, et même pas dangereux ! C’est quoi, 40°, au fond ? Vu tout c'que je m’envoie dans mes premiers biberons de ce curieux univers, je verrai pas la différence : j'suis un bébé éprouvette, et déjà salement épuisé ! Et ça marche aussi dans l’autre sens : un bébé épuisette, et déjà salement éprouvé… Alors, un petit 38°… même pas peur ! Si c’est tout c'que ce monde a à m’offrir pour me retenir en son sein, j'crois que je ferais mieux de retourner m'coucher… Mais je sais pas où ils ont planqué mon berceau d’abstinence, ces gens habillés comme des fantômes, tout en bleu ou tout en blanc, qui s’affairent autour du lit d'ma mère, avec tout plein d'papiers à signer, et tout plein d'questions à assigner, et tout plein d'prières à signer de la croix (M'en fous, perso j'aime bien Delacroix. Le peintre, hein, pas le poivrot qui sert de voisin à ma maman !) Et puis, ils insistent, les bougres... On dirait des vautours pendant une marée noire.. On dirait... un troupeau de mazout... ! Mazette !  Ils sont pénibles, ces gens, ils lui veulent quoi à ma mère ?.. Et moi, ils en ont rien à mazouter... En fait... Ils me fatiguent..

          Ouais, ils me soûlent ! Alors autant que j'me soûle tout seul dans mon coin, dans mes changes et dans mes rêves, et pour rien au monde - en tout cas rien à leur monde -, je change mes rêves contre un peu de leurs questions, de leurs papiers, de leurs… Pff, mais c’est quoi encore, c'truc qu’ils m’ont mis au bras ? Hého, ça va pas non ?! Mais z'êtes complètement azimutés du ciboulot, les mecs ! Tu parles d’un bracelet… On t'fait venir ici, on t'promet la lune, et on te r'file une gourmette en plastoc comme croissant de cette fichue lune que je maudis déjà. C’est ça, votre cadeau de bienvenue ?!? Bande de radins ! Je t’en ficherais, moi, de bracelet... Je t'en foutrais, moi, de la lune de miel. En plus ils s' sont crus malins de mettre mon prénom dessus, des fois que j'me souviendrais plus qui j'suis. C’est vous les amnésiques, fichus humains ! Comme si j'risquais de m’appeler pour voir si j'suis bien arrivé à destination. Et pourquoi pas un portable et un GPS, aussi, tant qu’on y est ?! Parce qu’à ce compte-là, j’ai pas besoin de vous, je vais mener ma p'tite vie tout seul, peinard dans mon coin, avec ma fièvre inconsolable et mon biberon d'4h.. et celui de 6h.. puis celui de 8h.. et encore celui d'10h.. Ils  veulent vraiment me rendre alcoolique, ces idiots ! Espèce d’incompétents ! Alors, puisque vous tenez tellement à tester mon taux d’albumine, mettez-moi directement sous perfusion permanente, comme ça je m'viderai de mon sang et j'me remplirai de cocktails divers, j'vous fais confiance pour les dosages ! Et puis, aussi, tant qu’à faire et pour être raccord avec le tableau, virez-moi c'bracelet et mettez plutôt un panneau *Licence IV* sur mon bavoir : au moins ma mère saura que j'tiens déjà mes promesses ! (J’imagine déjà le topo dans quelques années, quand elle m’emmènera faire les courses à la grande-surface-bookée du Ô Champs des Soupirs d’en face, et que j'm’y perdrais : « Le petit Licence IV est attendu à l’accueil par sa maman… » ! Avec ça, si j’ai pas mon quota de honte pour une vie, ben j’peux rester dans le magasin tout l'temps, et squatter l'rayon Liquides & Spiritueux : j'serais sûrement le meilleur VRP du Comité du Vin.)

          Areuh ! Tiens, j’ai encore roté… J'sais pas ce que j'me suis mis dans le coccyx grue, mais là j’ai trop mal au cul… Le docteur avec tout plein d’essuie-glaces sur les neuneuils m’a pris pour un blaireau, tout-à-l’heure : il voulait tester la résistance de mon sphincter à la connerie adulte, sous prétexte de prendre ma température… Pervers,  va ! T’avais qu’à me le demander, je la connais par cœur, moi ! Si t’avais un gramme de jugeote, tu saurais que j’ai 15 grammes d’alcool dans chacune de mes p'tites coucougnettes, que j’ai 38° de fièvre de naissance depuis minuit, et qu’avec tout c'que j’ai en réserve et que j'vais d’ailleurs pas tarder à t' balancer dans ta tronche de bébé-épouvante, tu pourrais t’offrir une piscine olympique ! Ouais tiens, je vais faire ça tout d' suite : je vais pisser sur le monde. Areuh. Bienv'nue chez moi, bande de nazes !

          Bon, n’empêche, je suis très très fatigué.. C’est que c’est hyper usant, de venir au monde, vous vous en rendez pas compte, vous. Et puis en quoi ça vous regarde que j'sois fatigué de naissance, d’ailleurs ? J’ai peut-être un poil dans la main, mais vous, vous en avez plein l'cul, alors je sais pas qui gagne au change… A propos de change, là je crois qu’il va falloir que je m'torche avec un lampadaire, ben oui que voulez-vous : je suis une lumière, déjà, je brille de mille feux tellement je marche au kérosène ! je carbure méchamment à l’éthanol, alors forcément, je flambe ! Et puis comme ça, après avoir pissé sur le monde, j'vais pouvoir foutre le feu au trou-du-cul du monde, incendier l'univers, faire péter la galaxie... Enfin, faut d'abord que j'me concentre sur cette maternité humaine, cette espèce de pouponnière qui fabrique des cons à la chaîne : Planète Terre, terminus, tout le monde descend ! Hé ben, prends-toi c'pruneau, ma caille : Bang, une balle, t'es mort, au suivant !  Set the world on fiiire. (Ouais, je sais : j'danse trop bien la techo-barbie; z'êtes jaloux hein ?!). Non, mais, sans déconner : trop cool, comme mission assignée à ma pomme, j'sens qu'ça va m'plaire. J'ai au moins cette chance, à l'aube de ma vie, de connaître mon but dans l'existence, et ça, peu de mes collègues bambins peuvent s'en torcher l'nombril...

          Super, j'vais pouvoir chier sur la planète… Oulah, je sens que j'me destine à une longue et auguste carrière de bienfaiteur de l’Humanité. J'connais déjà ma place dans ce taudis global : faire chier l'peuple ! Ouais, j'pense que j’ai ça dans les gènes. Dans le sang. Enfin, ce qu’il en reste : elle est trop bonne, ta perfusion, M’dame ! J'veux la même quand je crèverai. Comme ça, j'viendrai encore pisser sur ma tombe. Areuh ! Bon anniversaire, idiot qui me regarde dans le miroir. Areuh à toi aussi ! Et j'ai toujours pas retrouvé ce foutu berceau de lumière, qui m'allait si bien, à minuit, quand j'suis né, et que j'pissais au monde ma rage de vivre. A la tienne, bébé éprouvant, tchiiin !!

 (Téléphone - Un Autre Monde) .... et j'veux mon biberon de midi !!!

                                               (c) 200dea / YouTube

                   

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

sélimène 23/11/2010 18:33






ceci dit,


il était bien dans le ton,


ton texte !


Bravo.


j'ai pas ta légèreté de plume



sélimène 23/11/2010 18:30



Ahlala, c'est le beaujolais que Le ptit frère et la ptite belsoeur ont partagé avec toi, qui t'a mis dans cet état de fièvre aqueuse !


Dieu me garde, moi j'engloutis des litres de tisane, et les sang de mon sang s'alcoolisent entre eux !!!!


bon, avec tes 38°, l'aîné va passer à 39, et il atteindra les 40èmes rugissants avant toi... Mais, t'auras beau enquiller des litres estampillés de degrés, t'arriveras jamais aux 50ème hurlants
avant lui: il aura toujours une longueur d'avance sur toi ! et l'autre qui suit, , il pourra avaler des litres de ce que sa tendre moitié de dureté lui foutra dans le gosier... Ah, si j'avais su,
j'y sré point venu du tout...D'autant plus que je l'inaugure , moi, l'année ! Foutue famille,va.


Anniv, Anniv, Happy, Happy


Big Kiss ( koz kréol, té, to la po fé to langlé, ti gaingn minm pas kosé,té !)



Nous sommes sociaux !