Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

••• É𝐜𝐨𝐭 𝐝𝐮 𝐒𝐢𝐥𝐞𝐧𝐜𝐞 •••

••• É𝐜𝐨𝐭 𝐝𝐮 𝐒𝐢𝐥𝐞𝐧𝐜𝐞 •••

😷 Littéra'tueur en série non homologué 😜


~~{ Comptoir de l'Inespéré(e) }~~

Publié par ¤Fil@ment¤ sur 10 Décembre 2012, 15:09pm

 

          On a ouvert un salon de thé, saisonnier mais permanent. Ouvert 24h/24, jusqu'à la fin du monde. Et même après, surtout après. Et bien sûr, pendant. Ce qui est le plus important. Infiniment plus important que toutes les promesses ou menaces - selon votre degré d'optimisme - d'apocalypses à répétitions que l'Histoire a répertoriées.

Ce salon, on l'a ouvert en dépit de tout, à défaut de rien. Parce que tous les autres types de commerces saturaient déjà les trottoirs de l'univers. Parce que c'est l'un des derniers endroits où les gens qui nous ressemblent entrent et s'assoient, commandent leur boisson, et prennent ce prétexte pour oublier toutes les fins du monde qu'ils ont déjà ratées. On leur en donnera pour leur argent : chez nous, ils ont l’assurance qu’il ne se passera rien, absolument rien, éperdument rien qu’ils ne connaissent déjà. Rien qui manquera à leur mémoire, rien qui marquera leur existence. Ils nous sauront gré, le jour venu, de ne pas leur avoir menti. Ou ils ne penseront même pas à nous en être reconnaissants, tant leur parcours n’aura changé en rien. Alors que c’est précisément cet instant magique où il ne s’est rien passé de particulier qui aura tout changé pour eux. Car c'est là qu'ils auront, qui sait, fait la rencontre la plus inattendue d'un monde qui n'a plus rien à espérer, à offrir ou à créer. S'il plaît au destin que l'on dit Dieu ou inversement de témoigner de cet impossible, on prendra des clichés de la scène plus banale qu'une fin de cycle, et on les affichera sur les murs de ce salon, comme illustrations visuelles de ce qui ne se voit pas. On vous en fait le serment : ici, rien ne se passe, voilà pourquoi vous y passerez.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

phoceane 10/12/2012 17:24


Comme si cet endroit m'était familier:)

Nous sommes sociaux !