Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

••• É𝐜𝐨𝐭 𝐝𝐮 𝐒𝐢𝐥𝐞𝐧𝐜𝐞 •••

••• É𝐜𝐨𝐭 𝐝𝐮 𝐒𝐢𝐥𝐞𝐧𝐜𝐞 •••

😷 Littéra'tueur en série non homologué 😜


Communautés ?

Publié par Fil@ment sur 25 Mai 2009, 14:26pm

Catégories : #{Des rasoirs dérisoires}

Noir Désir - L'homme pressé, via Deezer

 



              Jusqu'où va se nicher le flicage conscient des êtres de l'e-monde... J'ai ouvert une page quotidienne sur Windows, on m'apprend qu'un tel a changé son profil, que tel autre a modifié ses paramètres de je ne sais plus quoi, qu'un troisième a ouvert une page Fesse-Boucs, etc... J'attends avec impatience le jour où j'apprendrai, sans forcément les connaître réellement, que X s'est marié avec l'ex de Y, qui trompait Z mais W était d'acccord, ce qui fait que V assistera au mariage, laissant à U le soin de se joindre au divorce. Je jubilerai lorsque je saurai que Pierre a échangé son slip kangourou contre une binouze premier prix, que Vanessa a des hémorroïdes dans les neurones, que Jean-Michel est fan de la série 'Urgences' juste parce que sa copine Cunégonde lui trouve un air de George Clooney; que Richard joue au Solitaire au boulot tout en contant fleurette à la secrétaire de Sébastien, pendant que ce dernier parfume les sanitaires de son patron à coups de pets-de-nonne en instance d'homologation... La perfection sera atteinte le jour où Windows me révèlera des données ultra-confidentielles des gens de 'mon' réseau : Alain a retiré 300 € au guichet du 16, bvd Malesherbes, Banque Vautouria; son code personnel est le 3845, et le solde de son compte est de 4 523 € ! Pour un peu, j'aurais un message m'enjoignant fortement à faire oeuvre utile en soulageant ledit Alain d'un chiffre trop important, du style Alain n'étant pas avec Charlène ce midi puisqu'il s'occupe de Marie-Ange comme tous les mercredis entre 12h et 12h34, il serait souhaitable de faire plaisir à sa troisième femme en lui communiquant le code de son compte en banque; il vous est recommandé de bien vouloir délester au préalable ce compte d'une somme qu'il vous appartiendra de définir avant de faire ce plaisir... Oh.. Mais vite, dépêchez-vous, Alain semble avoir été plaqué par Marie-Ange pour s'être arrêté trop longtemps chez Françoise ! Vite, il ne va pas tarder... et il a l'air furax !


 Illustration : http://www.lepost.fr/article/2009/04/29/1515099_hadopi-et-si-nos-mails-etaient-aussi-surveilles.html

              On appelle ça les 'réseaux sociaux', des 'communautés virtuelles'. J'en connais qui ont des listes de contacts longues comme un CV d'intérimaire. On ignore s'ils connaissent effectivement toutes les personnes inscrites au patrimoine mondial de l'Unesconnerie, mais au moins ça les satisfait. La quantité au détriment de la qualité, même pour les relations humaines ! Je me demande souvent comment je peux discuter des heures en ligne avec quelqu'un dont je ne saurai probablement rien de plus que ce qu'il ou elle voudra bien me dire, et échanger à peine un courtois 'Bonjour' avec mes voisins. Sans doute le choix de la touche 'Supprimer'... Dans la vraie vie, si j'avais eu la possibilité d'appuyer sur cette touche, je serais asocial depuis belle lurette ! Sur le net, tout est express : untel ou une telle vous déçoit, pas de questions à se poser : Allez hop, poubelle ! C'est d'une sublime simplicité autant que d'une lâcheté qui ne dit pas son nom. Evidemment, je ne parle pas ici des 'boulets' dont le cyber-monde est rempli, ceux-là effectivement sont hors-concours, mais il faut les comprendre : ils sont issus d'une famille mononeuronale, ils ne peuvent donc réfléchir aux immondices qu'ils laissent à chaque fois qu'ils ouvrent la bouche, enfin, qu'ils massacrent leur clavier... (et je passe sur les 3 fautes par mot, c'est un autre débat !).

Communautés... de bien ? je donne ma lanche au tchat ! Mais je garde mon droit de réserve. J'ai très peu d'amis dans cette vie, de vrais amis au sens où chacun l'entend en général. Et ceux qui sont là, ils savent pourquoi ils y sont (sans doute un peu masos, pour certains !). Je n'aurai jamais des listes de contacts encyclopédiques, parce que je n'aurai jamais le temps de les connaître. C'est déjà un chantier permanent d'apprendre à se connaître soi-même, alors Autrui... A l'époque du tout-jetable, est-ce si navrant que même les gens le deviennent ? Une personne sur le net, ce n'est finalement qu'un pseudo parmi des milliers d'autres, alors un de moins dans le lot, qui verra la différence ?!? La quantité au détriment...
D'ailleurs je vais de ce pas user de ma faculté de trier, j'ai la touche 'Suppress' qui me démange !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
je ne suis pas maso! Internet est une toile où se projettent les passions comme les fantasmes, des pans de vie réelle et des réalités virtuelles , un réseau où se côtoient contestation et aliénation, fatalisme et fanatisme.Et parfois , cette Sincérité.Bisous , Philippe.
Répondre

Nous sommes sociaux !