Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

•••   É𝐜𝐨𝐭 𝐝𝐮 𝐒𝐢𝐥𝐞𝐧𝐜𝐞   °°°

••• É𝐜𝐨𝐭 𝐝𝐮 𝐒𝐢𝐥𝐞𝐧𝐜𝐞 °°°

Dernier Vertige avant l'Oubli.


[Cursus intensif de ma thématique appliquée à l'absurde.]

Publié par Fil@ment sur 18 Décembre 2021, 04:04am

Catégories : #Whoever I am not, #{Des rasoirs dérisoires}, #pH neutre

Dégradé de lumière lors d'une balade automnale (© Ph.)

Dégradé de lumière lors d'une balade automnale (© Ph.)

 

          Très récemment, j'ai été pour le moins étonné d'être démarché "officiellement", via la page-contact de ce blog, par une personne d'une société spécialisée en marketing, qui me proposait son expertise dans l'optique d'améliorer ma "visibilité" et mon "référencement" sur Internet. Si toutes petites choses à mes yeux... Et après lesquelles je ne cours plus depuis longtemps, ainsi que je lui ai répondu.
 
          Bien entendu, je ne suis pas dupe au point de croire que mon blog est le seul qui ait eu l'honneur de faire l'objet de sa sollicitude, et c'est de bonne guerre : les affaires avant tout ! Je la soupçonne même de n'avoir pas lu un seul article ici ; par manque de temps et/ou de moyens et/ou d'envie, elle a probablement dû se résoudre à envoyer le même courrier à une foultitude de blogs, avec l'espoir d'un retour positif de l'ordre de 10 ou 20%, qu'en sais-je...
 
          Néanmoins, parmi les raisons de mon étonnement quant à sa démarche, aussi aléatoire soit-elle, je retiens finalement celle-ci (je cite ses mots, en présupposant qu'elle ne m'en fera pas un procès pour diffamation et plagiat !) : "(...) je suis actuellement à la recherche de liens sur de multiples thématiques, dont la vôtre"... Ce qui m'a grandement interpellé -limite perturbé, petit sensible que je suis !-, car je me suis demandé quelle thématique elle avait bien pu dénicher ici... Puisqu'il n'y en a aucune, a priori ! Ce qui avait d'ailleurs confirmé mon opinion première selon laquelle elle n'avait pas pris le temps de parcourir ces modestes mais néanmoins indispensables contributions au Néant ! (NOTA : si d'aventure elle est amenée à lire les présentes lignes, qu'elle sache que je ne lui en tiens absolument pas rigueur, et je l'écris sans nulle ironie ou arrière-pensée hypocrite ; son temps professionnel est précieux, je n'en doute pas. Du reste, elle n'aurait certainement pas tenu plus de deux ou trois articles, tant je suis le premier à reconnaître que ma logorrhée est "spéciale", exigeante, somnifère, laxative... et surtout dissuasive, voire carrément nocive et mortifère !!!).
 
          Pourtant... La demande incongrue (du moins à mes yeux si peu sociables !) de cette personne m'a fait réfléchir. À la thématique, précisément, que je pourrais aborder, ou que j'ai cru éviter, consciemment ou pas. 
Je me suis donc replongé, de façon totalement aléatoire, dans mes "écrits", et ce faisant je suis remonté à d'anciennes compositions (je conviens que ce mot fait un tantinet pompeux, mais passons), allant jusqu'à fatiguer mes yeux autant que ma patience, car j'ai du mal à me relire, étant souvent plus critique que complaisant avec ma manière d'écrire, ou plutôt de ne pas savoir écrire.
Mais ce fut tout de même constructif, puisque j'ai finalement réussi à trouver une "thématique" récurrente dans mes mièvreries littérario-comiques depuis les tout débuts de ce blog. Et...
... et ça fait peur !!! Les mots qui ressortent le plus souvent - à raison d'au moins une occurrence dans presque chaque billet ! - ont de quoi décourager jusqu'au plus téméraire des lecteurs potentiels ! Jugez plutôt : "silence" ; "abandon" ; "absence" ; "mort" (ben oui, quitte à faire dans le glauque repoussant, autant que lui aussi apparaisse dans la liste !) ; "oubli" ; "personne" ; "tombe, tombeau"  (c'est d'un gai, vous ne trouvez pas ?!?) ; "perdu" ; "sublime" (ah tiens, un intrus !) ; "peur" ; "intelligence" (on se demande ce qu'il fait là, lui... sa maman doit le chercher, pauvre gamin !) ; "éternité, apocalypse, désolation, manque, ...." et j'en passe, cela vaut mieux ! Bref, absolument rien qui donne envie, n'est-ce pas ? Rien qui soit "vendeur", qui suscite le désir d'en savoir plus ; rien qui incite à revenir, rien qui puisse remonter le moral à un suicidaire multi-récidiviste ; rien qui justifie qu'on sacrifie de son précieux temps pour se coltiner des lignes indues, implacables, moralisatrices, péremptoires, sarcastiques, et de surcroît même pas drôles, etc. En un mot : définitivement RIEN qui mérite de la "visibilité" !!! Ce qui, et je conclus là, me conforte dans l'idée que j'ai eu bien raison de répondre à la dame - involontairement à l'origine de ce billet- qu'elle s'était trompée de destinataire en me sollicitant ! Du reste, je gage que dans l'immense forêt virtuelle, les sites éperdus de reconnaissance (méritée ou pas, peu importe au fond) foisonnent ; et qu'elle trouvera matière à rentabiliser ses démarches.
Je lui souhaite sincèrement de tomber sur les bons sites, et, incidemment, sur les bonnes personnes. Sources de belles rencontres, professionnelles ou autres : c'est le vœu que je formule pour les quelques rares intrépides lecteurs qui tomberont sur ce billet sans utilité autre que celle de remercier la dame qui l'a motivé de m'ouvrir les yeux sur la négativité de mes prestations pseudo-littéraires ! Mais... je ne sais pas faire autrement, sauf à être une imposture de ma propre caricature !!!  
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
O
T'as oublié que c'est vendeur le malheur,<br /> demande à Pfizer et autres joyeusetés :)
Répondre
F
Coucou Onsenfiche, ici Samèdpadémäss ; merci pour ton passage, sachant que vous n'êtes que deux ou deux et demie (?!?) à venir encore fureter ici, il ne me reste plus qu'à deviner, par sublimation intestinale macronique (!!... ??) à qui j'ai affaire ; ça de devrait pas être trop dur.. sauf que les maths et moi, ça n'a jms été la folle histoire d'amouuuuuuuuur ;-P<br /> Bref, merci, @ + (f)

Nous sommes sociaux !