Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

••• É𝐜𝐨𝐭 𝐝𝐮 𝐒𝐢𝐥𝐞𝐧𝐜𝐞 •••

••• É𝐜𝐨𝐭 𝐝𝐮 𝐒𝐢𝐥𝐞𝐧𝐜𝐞 •••

😷 Littéra'tueur en série non homologué 😜


L'agonie de la Joie (3)

Publié par Philament sur 23 Novembre 2017, 05:13am

[ Clapotis d'océan... Durée : 1:32 ===> mode "patience" ou "masochisme" à activer, selon l'humeur ! Source de l'eau : © ? - @Hawaii ASMR Nature Relaxation via YouTube ]

 

          Il sait où elle commence, elle sait où il s'arrête. Pas besoin qu'elle lui envoie des signes avant-coureurs, par expérience ou par habitude, depuis un moment déjà c'est lui qui les lui envoie, comme pour anticiper un éventuel oubli... comme si c'était possible !

          L'euphorie et la mélancolie auraient la même origine psychique ou neurologique, a-t-il cru entendre de la docte et douce bouche d'un célèbre thérapeute, apôtre de la "résilience". (1) Tout s'est alors éclairé. Il avait enfin compris, tout compris ! Lorsqu'on sollicite trop l'une, c'est l'autre qu'on obtient, et inversement. De quoi donner des idées encore plus philanthropiques aux innombrables (innommables ?!?) chantres de la publicité intrusive, ou aux non moins innombrables gouvernants en mal de contrôle total des consciences...

         Il sait où commence la mélancolie, l'euphorie sait où s'achève son état. Ils mènent tous les deux, et peut-être tous les quatre, allez savoir avec ces dédoublements insoupçonnés de personnalités improbables ! une lutte inexistante bien qu'existentielle - une lutte latente, silencieuse, permanente, quasi métaphysique et de ce fait foncièrement inutile -, pour savoir qui des deux prendra le pas sur l'autre. Ou, plutôt, qui aura la primeur de jaillir comme par enchantement dans l'esprit de celui qui sait où ça (re)commence. L'intérêt, finalement, pour l'un comme pour l'autre, n'est pas tant de savoir qui l'emportera, mais davantage de voir lequel des deux états, si intrinsèquement liés d'après la science (au point qu'on peut imaginer une intrication qui friserait l'incantation façon quantique des Cantiques !), aura raison de son âme, de son corps et de toutes ses tentatives désespérées pour toujours capturer l'une et exécrer l'autre. Ce pourrait faire l'objet d'une étude de cas de spécimen représentatif d'une certaine fatuité subliminale, pour peu que des experts aient du temps à consacrer à une telle vaine entreprise sans aucune retombée pharmacologique à portée universelle. Mais ce ne le sera pas : la déontologie du bonhomme le lui interdit. Ou alors si, mais à la seule condition qu'elle lui soit exclusivement profitable ! Pourquoi partager avec Autrui ce qu'Autrui n'a jamais rien voulu comprendre ?!? Juste retour des choses - si tant est que "juste" soit le mot adéquat...

          Et ainsi, il peut arriver que, subrepticement, l'un et/ou l'autre... Euh... Hem. Zut, j'ai quand même écrit tout ce charabia laxatif, alors que j'étais simplement venu poser ces mots-là : j'crois bien que j'ai l'cafard... Incorrigible bavard... Bref, la mise à jour de cet ersatz d'article est remise sine die, et fort logiquement prévue pour plus tard, entre maintenant et la mort en obsolescence programmée de ce fichu cafard !

 

          (1) Boris Cyrulnik, lors de l'émission "La Grande Librairie", diffusée le jeudi 21 septembre 2017 sur l'antenne de France 5.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nous sommes sociaux !