Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

••• É𝐜𝐨𝐭 𝐝𝐮 𝐒𝐢𝐥𝐞𝐧𝐜𝐞 •••

••• É𝐜𝐨𝐭 𝐝𝐮 𝐒𝐢𝐥𝐞𝐧𝐜𝐞 •••

😷 Littéra'tueur en série non homologué 😜


Le Détestament (3) / Alphéga ÉRIBELT

Publié par Philament sur 12 Octobre 2016, 18:14pm

Catégories : #*Fou d'aises & foutaises*, #Whoever I am not, #Avenant aux con*trats... vaillants, #Fou Aliénor !, #"... que tous nous veuille absoudre !"

 

          Pour la première fois de ma vie, j'ai tué quelqu'un, hier soir. Sous un ciel privé de Lune, près de mon cimetière d’étoiles (ce charnier prisonnier de Sésame qui ne s'ouvrira plus jamais), j’ai déveiné un homme ! Supprimer une vie, c'est mal vu, c'est interdit, c'est contre-nature. C’est tout ce qu’il plaira au monde de ratiociner à l'envi ! Mais moi, j'avais le droit ! Je me le suis arrogé du moins, tant cet être était une véritable erreur d'aiguillage de l'existence. Une entité nuisible, nocive, malsaine, qui ne participait en rien de la bonne marche du monde. Une âme damnée, échappée d'elle-même, errant entre sel et éther, qui ne fut rien d'autre que le produit d’un croisement improbable entre une cuvette de commodités et un âne : la transgénèse hérétique du bidet et du baudet ! Pourtant, son pire crime ne fut pas d’exister, mais bien de n’avoir jamais usité son content d’amour pour ses contemporains. Alors j'ai dû l'endormir pour la nuit éternelle. J’ignore si ce Nobel du Stérile repose en paix, il m’a absous de mon crime pourtant. Lui seul pouvait le faire, lui seul avait ce droit. C'est pourquoi, avant de m’ôter la vie, j'ai pris soin de rédiger le présent testament où je n'ai pour seul legs qu'une dette enfin soldée avec moi-même. Wèsh.

 

          (Note : ceci est l'une des (nombreuses) versions d'une horreur que j'ai eu l'honneur, le toupet voire le sadisme de soumettre à un concours de "micro-nouvelles" organisé par des organismes éminemment sérieux dans leurs domaines respectifs. Je n'aspire évidemment pas à être primé, ni même à être première ou deuxième Dauphine au titre de Mystères & Boules de Gomme, c'est simplement que le thème -"Liberté"- est de ceux qui me fascinent, à tel point que je risque de le traiter à nouveau sous d'autres formes à l'avenir. Ou pas. Cela dépendra de ma maîtresse à l'école, qu'elle dit que j'devrais d'abord apprendre l'alphabet avant de vouloir écrire des mots qui font tout plein de phrases kromignonnes quand on les met ensemble... Diantre, cétrobô lé mo !)

          MàJ du 13/10 : la version finale envoyée  est consultable ici , sachant que je me suis bien amusé" pour rentrer dans le cadre fixé d'une limite de 1 000 caractères maxi... 1 000 caractères, mille sabords !! Pour quelqu'un comme moi qui n'ai jamais eu l'esprit de synthèse, de concision, ça a été une gageure autant qu'un pensum ! Du coup, ben j'ai sabordé ma composition, et j'suis tellement maso que je l'ai quand même expédiée, à l'instant. Je n'avais pas postulé à ce genre de concours depuis des années, et quand je lis le résultat, je me dis que Demoiselle Elsa avait décidément raison : j'adoooooooore me flageller !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nous sommes sociaux !