Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

••• É𝐜𝐨𝐭 𝐝𝐮 𝐒𝐢𝐥𝐞𝐧𝐜𝐞 •••

••• É𝐜𝐨𝐭 𝐝𝐮 𝐒𝐢𝐥𝐞𝐧𝐜𝐞 •••

😷 Littéra'tueur en série non homologué 😜


Sous les flots de Neptune (C'est la fête à Neuneu)

Publié par Philament sur 29 Mai 2016, 10:59am

Catégories : #Whoever I am not, #Avenant aux con*trats... vaillants, #*Petits bonheurs simples*, #Fou Aliénor !, #Poétisanes !, #Peintures de l'Aube - La Folie des Glandeurs

(...)

          Je porte vos navires comme une louve couve ses petits, j'accueille les marins quand ils partent chercher la mort là où elle ne les a pas invités, je transporte sur mon dos amiral toutes les marchandises du monde autant que tous les maux qui le composent, et j'accepte même que vous m'oubliiez le temps de noyer vos innombrables chagrins ailleurs que dans mes jupes salées.

Vous venez à la rencontre de mes larmes, de mes vagues, de mes écumes alors même que j'aimerais bien n'y voir personne ; je tolère encore que vous dérobiez en mon sein les mille et une merveilles que je crée en plus de vous avoir donné la vie. Et en guise de remerciement, vous persistez à contaminer ma seule raison d'être : permettre que vous existiez toujours. Pourtant je ne pleure pas, puisque je ne peux pas mourir. Au pire, m'assécher, me vider, m'envoler. Peut-être m'échouer sur mes propres rivages. En évitant le sable d'un temps qui ne vous appartient jamais. Navales sont mes utopies ; nautiles mes rêves ; maritimes mes aspirations. Mais, coulés mes espoirs. Sabordés mes nuages. Dilapidées mes consciences. Qu'importe, je sais qu'aujourd'hui comme hier, vous viendrez immanquablement "me faire ma fête". Une petite fête des mers du sud. Des mers indignes. Des mers totalement à l'ouest, des mers porteuses d'eau, ou d'espérances. Ou seulement, à peine seulement, de Vie. Las ! L'amertume désabusée, c'est moi, et je ne surnagerai pas longtemps au rythme où vous me pissez dedans. Bonne fête à moi, merci, mais j'ai déjà donné. Pas vous.

(...)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nous sommes sociaux !